Edito
L'INFLUENCE CONSIDERABLE DE L'ENTOURAGE SUR NOS PROCHES AGÉS...
...Leur 'gout de vivre' en dépend !

L'absence de stimulation et de communication sont les premiers facteurs d'accélération du vieillissement. Un nombre croissant de personnes âgées, privées de contacts avec leur entourage, en arrivent à perdre la voix et la parole. Il est primordial de veiller à ce qu'elles ne s'enferment pas dans la solitude…puis dans la tristesse.

Rien n'est plus efficace que de leur proposer des activités (corporelles quand c'est encore possible ou mentales le plus longtemps possible). En partageant les passe-temps (jeux de carte, scrabble, échecs, séances TV) et les rituels  (repas de famille, fêtes) qu'elles  apprécient, on déclenche chez elles le plaisir et le désir de les renouveler. Il n'est cependant pas toujours possible d'être à leur côté, c'est pourquoi l'apprentissage et l'utilisation des nouveaux médias (téléphones, mobiles, SMS, jeux vidéos, courriels et Internet) leur permet de communiquer avec tous les membres de leur  famille et de se distraire  sans sortir de chez elles.

Elles ont parfois la crainte d'être incapables et se montrent réticentes. Pour les en convaincre, nous devons leur faire comprendre qu'on a envie de communiquer avec elles parce qu'on les aime, et que ces médias sont nécessaires pour y parvenir. Leurs  petits enfants ont un rôle majeur dans cette phase d'apprentissage : en techniciens avisés ils exercent une influence primordiale dans l'adhésion de leurs grands-parents à ces techniques de communication. Ils les stimulent et les familiarisent avec ces outils qui entretiennent et développent leurs facultés intellectuelles. Ainsi, en créant ou renforçant un fort lien affectif on communique le goût de vivre et le bien être aux personnes âgées.

Par ailleurs, et c'est heureux, des programmes de stimulation mentale (*) existent ; basés sur des programmes d'exercices choisis, ils permettent de ralentir le vieillissement mental et psychique des personnes âgées.

Mais quand par malheur, les capacités cognitives disparaissent et que les personnes âgées commencent à sombrer dans l'oubli et la confusion, est il encore possible à la famille de les accompagner et de retarder le naufrage ?
Certes ! Il est encore possible de communiquer en utilisant le langage kinesthésique et sensitif. Un contact physique, une sensation peut soudain déclencher un retour à la conscience et un réveil fugitif des souvenirs.
Plus la famille est présente et stimulante, plus l'évolution vers l'oubli sera progressif et ralenti. C'est pourquoi il est si important de continuer à visiter les personnes âgées placées dans les maisons de retraite. On ne sait pas toujours mesurer l'influence exercée mais on sait cependant qu'elle est déterminante.

Marie Joseph Chalvin : auteur de "Le guide de la famille pour les Nuls", Apprendre mieux pour les Nuls, First éditions.

(*) Le programme de remédiation cognitive -COGMED- permet la prise en charge des déficits intellectuels et psychologiques des personne âgées.

Phrase de la semaine

"Le paradoxe de la condition humaine, c'est qu'on ne peut devenir soi-même que sous l'influence des autres."
Gaston Bachelard

Edito du mois
Comment manager la Génération 'Y' Actualités
10/12/2018
Testez votre capacité d'influence

Cliquez ici pour tester votre capacité d'influence Événements - Séminaires

Appel à projets

  • Les conditions non financières de l'innovation compétitive
  • Etiologie et prise en charge des nouvelles formes de violences (entreprise, école, quartiers,…)
  • La Communication Formative ...au long de la vie
  • L'influence interindividuelle, du côté des neurosciences
Nous contacter